Illustration Accueil Encyclopédie(s) Recherche Archives Impression Facebook Style


Dans "en savoir plus", je raconte les "dessous"...


A suivre !
logo entête

Autres catégories
(encyclopédies secondaires, par catégories et/ou mot(s)-clef(s) ; 120, au 26 Janvier 2021) :

Encyclopédie(s) principale(s) :

Plantes comestibles/alimentaires et, dans une moindre mesure, "utiles" ;
sauvages à (perma)cultivées ; annuelles à pérenn(isé)es
(plantes "potagères"*, par noms français courant ou noms latins/botaniques)


* plantes "potagères" au sens (très) large du terme (voir explication détaillée sur la page concernée).



Illustration

Plantes à écorce(s) comestible(s) et/ou alimentaire(s)

(123 espèces - liste non exhaustive)

A

Abies alba , Sapin

$1

Note : **

Détails : Tronc (écorce interne [nourriture/aliment, feuille (jeunes pousses/extrémités [nourriture/aliment]) comestibles.



Miellat, écorce, pousses. Source d'un miellat ; celui-ci est considéré comme un tonique.

L'écorce interne était transformée en cake comme le pain.

Les jeunes pousses sont recouvertes de sucre et consommées comme une collation pour les enfants.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Abies amabilis ,
$1

Note : *

Détails : Tronc (écorce interne [nourriture/aliment, feuille (jeunes pousses/extrémités [base boissons/breuvages : tisanes]) comestibles.



Feuilles - thé, écorce. Les jeunes extrémités des branches sont utilisées comme substitut du thé.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Abies balsamea , Sapin baumier
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 3-6

$1

Note : ***

Détails : Tronc (écorce interne, moëlle et résine consommées [nourriture/aliment, feuille (extrémités [base boissons/breuvages : tisanes]) comestibles.



Écorce interne, moelle, résine, jeunes pousses - thé. L'écorce interne est broyée en farine et mangée ; elle est utilisée pour faire une sorte de pain.

La moelle est également consommée.

La résine du tronc est mâchée ; elle donne une oléorésine utilisée pour les aromatiser les bonbons et pâtisseries.

Les pointes des branches sont utilisées pour le thé


Précautions

on rapporte que l'oléorésine (baume du Canada) produit une dermatite lorsqu'elle est appliquée comme parfum ; le feuillage a également induit une dermatite de contactµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : La résine obtenue à partir du sapin baumier (voir «Notes d'utilisation» ci-dessous) a été utilisée dans le monde entier et est un agent antiseptique et cicatrisant très efficace. Il est utilisé comme revêtement protecteur cicatrisant et analgésique pour les brûlures, les ecchymoses, les plaies et les plaies [213, 222, 226]. Il est également utilisé pour traiter les mamelons endoloris [213] et est considéré comme l'un des meilleurs curatifs pour un mal de gorge [245]. Les bourgeons, la résine et / ou la sève sont utilisés dans les remèdes populaires pour traiter les cancers, les cors et les verrues [269]. La résine est également antiscorbutique, diaphorétique, diurétique, stimulante et tonique [4, 171, 222]. Il est utilisé en interne dans des mélanges de propriété pour traiter la toux et la diarrhée, bien que pris en excès, il est purgatif [238]. Un liquide chaud de la sève gommeuse a été bu comme traitement de la gonorrhée [212]. Un thé fait à partir des feuilles est antiscorbutique [4, 171]. Il est utilisé dans le traitement de la toux, rhumes et fièvres [222]. Les feuilles et les jeunes pousses sont mieux récoltées au printemps et séchées pour une utilisation ultérieure [238]. Cette plante était largement utilisée en médecine par diverses tribus indiennes d'Amérique du Nord [257]. La résine était utilisée comme agent cicatrisant antiseptique appliqué en externe sur les plaies, les plaies, les morsures, etc., elle était utilisée comme inhalant pour traiter les maux de tête et était également prise en interne pour traiter les rhumes, les maux de gorge et diverses autres plaintes [257].

Abies bifolia ,
Détails : Tronc (écorce et extrait {gomme} consommées [nourriture/aliment]) comestible.



Écorce, gomme.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Abies fraseri , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4-7

Note : *

Détails : Les utilisations suivantes concernent le A. balsamea étroitement apparenté ; puisque cette espèce a aussi des cloques de résine dans l'écorce, les utilisations s'appliquent très probablement aussi ici. -écorce intérieure - cuite, elle est généralement séchée, broyée en poudre puis utilisée comme épaississant dans les soupes, etc. ou mélangée avec des céréales lors de la fabrication du pain ; aliment d'urgence, il n'est utilisé que lorsque tout le reste échoue ; -un poix résineux aromatique se trouve dans les cloques de l'écorce ; lorsqu'il est consommé cru, il est délicieux et moelleux ; -une oléorésine du brai est utilisée comme arôme dans les confiseries, les produits de boulangerie, les glaces et les boissons ; -les pointes des jeunes pousses sont utilisées comme substitut du thé.


Précautions

ATTENTION : l'oléorésine (baume du Canada) peut provoquer une dermatite chez certaines personnesµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : Les utilisations suivantes concernent le A. balsamea étroitement apparenté. Puisque cette espèce a aussi des cloques de résine dans l'écorce [81], les utilisations s'appliquent très probablement aussi ici. La résine obtenue à partir du sapin baumier (voir «Notes d'utilisation» ci-dessous) a été utilisée dans le monde entier et est un agent antiseptique et cicatrisant très efficace. Il est utilisé comme revêtement protecteur cicatrisant et analgésique pour les brûlures, les ecchymoses, les plaies et les plaies [213, 222, 226]. Il est également utilisé pour traiter les mamelons endoloris [213] et est considéré comme l'un des meilleurs curatifs pour un mal de gorge [245]. Les bourgeons, la résine et / ou la sève sont utilisés dans les remèdes populaires pour traiter les cancers, les cors et les verrues [269]. La résine est également antiscorbutique, diaphorétique, diurétique, stimulante et tonique [4, 171, 222]. Il est utilisé en interne dans des mélanges de propriété pour traiter la toux et la diarrhée, bien que pris en excès, il est purgatif [238]. Un liquide chaud de la sève gommeuse a été bu comme traitement de la gonorrhée [212]. Un thé fait à partir des feuilles est antiscorbutique [4, 171]. Il est utilisé dans le traitement de la toux, du rhume et de la fièvre [222]. Les feuilles et les jeunes pousses sont mieux récoltées au printemps et séchées pour une utilisation ultérieure [238]. Cette plante était largement utilisée en médecine par diverses tribus indiennes d'Amérique du Nord [257]. La résine était utilisée comme agent cicatrisant antiseptique appliqué en externe sur les plaies, les plaies, les morsures, etc., elle était utilisée comme inhalant pour traiter les maux de tête et était également prise en interne pour traiter les rhumes, les maux de gorge et diverses autres affections [257].

Abies grandis ,
$1

Détails : Tronc (écorce [nourriture/aliment, feuille (jeunes pousses/extrémités [base boissons/breuvages : tisanes]) comestibles.



Pousses - thé, écorce. Les jeunes pousses sont utilisées comme un substitut de thé.

L'écorce interne est utilisée comme une aide alimentaire d'urgence.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Abies lasiocarpa ,
$1$1

Note : **

Détails : Fruit (graines [nourriture/aliment, feuille (jeunes pousses/extrémités [base boissons/breuvages]) comestibles.



Graines, gomme, écorce interne, feuilles - boisson. Les jeunes pousses sont utilisées pour le thé en les trempant dans l'eau bouillante.

Les cônes sont broyés et utilisés pour les bonbons,

La gomme est mâchée comme un chewing-gum.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Acacia aneura ,
$1$1

Note : ***

Détails : Fruit (graines), fleur, tronc (extrait {gomme et manne}) comestibles.



Graines, fleurs, gomme, manne. Les graines sont broyées en farine ; la graine a un goût de beurre d'arachide et est nutritive.

Des galles sur l'arbre sont utilisées pour étancher la soif.

L'écorce exsude une gomme qui est comestible.

De l'eau peut parfois être trouvée dans les racines.

Une douce, lerp rouge qui se forme sur les feuilles et les branches se mange.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia catechu ,
Note : *

Détails : Tronc (extrait {gomme et résine} et écorce) comestible.



Résine de bois, écorce, gomme. Le bois est bouilli pour en extraire la résine ; celle-ci est roulée en boule et râpée et mélangée avec des noix de bétel et de la chaux et mâchée.

L'écorce est également utilisée comme masticatoire avec les noix de bétel.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Acacia elatior ,
$1

Détails : Fruit (fruits {cosses sans les graines}) et tronc (écorce [base boissons/breuvages : tisanes]) comestibles.



Fruit, cosse, écorce - thé. Les gousses sont consommées, mais pas les graines.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia erubescens ,
Détails : Tronc (extrait {gomme et résine}) comestibles.



Gomme, résine. La gomme est consommée crue et est très douce.

L'écorce est utilisée pour aider à cailler le lait.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia ferruginea ,
Détails : Tronc (écorce [base boissons/breuvages]) comestible.



Écorce - boisson.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia gerrardii ,
Détails : Tronc (écorce) comestible.



Écorce, gomme, légume. L'écorce est utilisée dans la soupe.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia grandicornuta ,
Détails : Tronc (écorce) comestible.



Écorce.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia hockii ,
$1

Détails : Tronc (extrait {gomme} ; et écorce) et feuille comestibles.



Écorce, gomme, feuilles. L'écorce interne est douce et est mâchée.

La gomme est également consommée à l'état frais.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia karroo ,
$1

Détails : Fruit (graines [base boissons/breuvages : café]) et tronc (extrait {gomme} et écorce) comestibles.



Graines - café, gomme, écorce. L'arbre suinte une gomme rouge-or clair qui est mâchée ; elle est douce et consommée par les enfants.

Les graines sont grillées et moulues puis utilisées comme un substitut pour le café.

L'écorce interne est mâchée.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia kirkii ,
Détails : Tronc (écorce [base boissons/breuvages : tisanes] et extrait {gomme}) comestible.



Écorce - thé, gomme. L'écorce est utilisée pour faire du thé ; elle est également utilisée pour faire cailler le lait.

La gomme ou résine est comestible.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia leucophloea ,
$1

Note : **

Détails : Tronc (extrait {gomme} et écorce) et fruit (gousses et graines) comestibles.



Gomme, gousses, graines, écorce, légume. Les jeunes gousses et les graines sont utilisées comme légume.

Les graines sont broyées et mélangées avec de la farine.

L'écorce est broyée et mélangée avec de la farine lorsque la nourriture est courte (rare ? (qp*)). L'écorce est également utilisée pour aromatiser l'alcool distillé à base de canne à sucre et de jus de palme.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Acacia montis-usti ,
$1

Détails : Fruit (graines) et tronc (écorce [base boissons/breuvages]) comestibles.



Graines, écorces - boisson. Les graines sont grillées et consommées.

L'écorce est utilisée pour aider à la fermentation de la bière.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia negrii ,
Détails : Tronc (écorce) comestible.



Écorce.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Acacia nilotica ,
$1$1$1

Détails : Fruit (gousses et graines), feuille, tronc (extrait {gomme}) et fleur comestibles.(1*)



Gousses, graines, feuilles, gomme, fruit, fleurs, légume. La pulpe de la gousse est consommée ; elle est également bouillie dans de l'eau et du sucre est ajouté pour faire une boisson.

Les gousses peuvent être utilisées comme légume ou les graines frites et mangées seules.

La gomme est comestible et utilisée pour les bonbons ; elle est mélangée avec des graines de sésame et frite dans le ghee/ghi (beurre clarifié originaire du sous-continent indien).

Il est utilisé dans la préparation de fleurs confites ; les fleurs sont transformées en beignets.

Une écorce est utilisée pour faire du vin ; l'écorce est également consommée avec de la soupe de viande.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les graines de la sous-espèce Acacia nilotica subsp. indica ont été signalées comme mangées mais sont toxiques ; les graines consommées sur de longues périodes de temps sont considérées comme nuisibles à la santéµ{{{0(+x)µ.

Acer campestre , Érable champêtre
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -15°C

Note : **

Détails : Tronc (écorce) comestible.



Écorce. L'écorce interne de cet arbre, réduite en poudre, a été utilisée pour faire du pain.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Acer glabrum , Rusticité (résistance face au froid/gel) : -15°C

$1$1

Note : **

Détails : Fruit (graines), feuille et tronc (écorce) comestibles.



Graines, feuilles, écorce. Les jeunes pousses sont cuites et consommées (ex. : comme potherbe).

Des feuilles séchées ont été utilisées comme épice.

Les graines sont bouillies et mangées après que les ailes aient été supprimées.

L'écorce interne est séchée et broyée en farine, puis utilisée dans les soupes pour les épaissir.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Acer negundo , Rusticité (résistance face au froid/gel) : -15°C

$1

Note : ***

Détails : Tronc (écorce et extrait {sève}) et fruit (graines) comestibles.



Écorce, sève, graines. La sève sucrée peut être consommée ; elle est normalement recueillie durant une journée ensoleillée après une nuit glaciale.

Les pousses des semis auto-ensemencés sont consommées.

Les graines sont bouillies et mangées après que les ailes aient été supprimées.

L'écorce interne ou cambium est une aide alimentaire d'urgence.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Acer rubrum , Rusticité (résistance face au froid/gel) : -15°C

$1$1

Note : ***

Détails : Tronc (extrait, fruit (graines) et feuille comestibles.



Sève, graines, feuilles, écorce. La sève de l'arbre est utilisée en tant que source de sucre.

L'écorce interne peut être cuite, séchée, broyée en farine puis utilisée pour épaissir les soupes.

Les feuilles des plants auto-semées peuvent être consommées fraiches.

Les graines avec les ailes enlevées peuvent être bouillies et mangées.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Acer saccharinum , Rusticité (résistance face au froid/gel) : -15°C

$1$1

Note : ***

Détails : Fruit (graines), feuille et tronc (extrait {sève} et écorce) comestibles.



Graines, feuilles, sève, écorce. La sève de l'arbre est utilisée en tant que source de sucre.

L'écorce interne peut être cuite, séchée, broyée en farine puis utilisée pour épaissir les soupes.

Les feuilles des plants auto-semés peuvent être consommées frais.

Les graines avec les ailes enlevées peuvent être bouillies et mangées.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *

Adansonia digitata , Baobab

$1$1$1

Note : ***

Détails : Fruit (pulpe : fraîche ou séchée [boissons] ; dont graines torréfiées [café] ou broyées [farine] ou extrait [huile]), feuille (fraîches (dont jeunes pousses) : cuites ; ou séchées : aromatisantes [poivre et sel]), tronc (écorce pilée : aromatisantes [poivre et sel]) et racine (des jeunes plants (=très jeunes arbres) : cuites) comestibles.



Feuilles également cuites comme potherbe ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Albizia lebbekoides ,
Détails : Ecorce - aromatisante


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Albizia odoratissima ,
Détails : Ecorce - aromatisante


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Alnus rubra ,
$1

Note : **

Détails : Bois - arôme, écorce, bourgeons, chatons. Le bois est utilisé pour fumer le poisson, car il donne une saveur. Il est également utilisé dans les restaurant grills.

Le tissu (la couche) de cambium visqueux entre le bois et l'écorce est mangé ; il peut aussi être séché et stocké.

Les bourgeons et les jeunes chatons sont comestibles mais pas savoureux ; ils sont riches en protéines.


Précautions

(1*)ATTENTION : l'écorce interne fraîchement récoltée est émétique, mais est saine une fois qu'elle a été séchéeµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : **

Aniba canelilla ,
Détails : Ecorce.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Arctium minus , Petite bardane

$1$1

Note : ***

Détails : Racine - crue ou cuite. Les meilleures racines sont obtenues à partir de jeunes plantes. Habituellement pelées et tranchées. La racine torréfiée est un succédané du café. Jeunes feuilles et tiges de feuilles - crues ou cuites. Utilisé comme potasse. Mucilagineux. Il est préférable de retirer l'écorce de la tige. Jeune tige fleurie - pelée et consommée crue ou cuite comme une asperge. Germes de graines. Aucun autre détail. Feuille (feuilles cuites [nourriture/aliment : légume {ex. : comme potherbe}]) comestibles.



Plante consommée localement. La plante a également été utilisée comme agent de coagulation / caillage (caille-lait) pour la préparation de fromage.


Précautions

Bien qu'aucun rapport de toxicité n'ait été observé pour cette plante, une certaine prudence est recommandée en raison du rapport suivant pour A. lappa étroitement apparentéµ{{{5(K)µ : des précautions doivent être prises lors de la récolte de la graine en toute quantité, car les poils minuscules des graines peuvent être inhalés et ils sont toxiquesµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : La bardane est l'une des herbes les plus détoxifiantes de la phytothérapie chinoise et occidentale [254]. Arctium lappa est la principale espèce utilisée, bien que cette espèce ait des propriétés similaires [254]. La racine séchée de plantes âgées d'un an est l'herbe officielle, mais les feuilles et les fruits peuvent également être utilisés [4]. Il est utilisé pour traiter les affections causées par une «surcharge» de toxines, telles que la gorge et d'autres infections, les furoncles, les éruptions cutanées et d'autres problèmes de peau [254]. On pense que la racine est particulièrement efficace pour aider à éliminer les métaux lourds du corps [254]. La plante est antibactérienne, antifongique et carminative [9, 21, 147, 165, 176]. Il a des propriétés apaisantes et mucilagineuses et est considéré comme l'un des remèdes les plus sûrs pour de nombreux types de maladies de la peau, brûlures, ecchymoses, etc. [4, 244]. Il est utilisé dans le traitement de l'herpès, de l'eczéma, de l'acné, de l'impétigo, de la teigne, des furoncles, morsures, etc. [244]. La plante peut être prise en interne sous forme d'infusion ou utilisée en externe comme lavage [244]. À utiliser avec prudence [165]. Les racines âgées d'un an sont altératives, apéritives, purificatrices de sang, cholagogue, dépuratives, diaphorétiques, diurétiques et gastriques [218, 222]. La graine est altérative, antibactérienne, antifongique, antiphlogistique, dépurative, diaphorétique, diurétique et hypoglycémique [176, 218]. Il est utilisé dans le traitement des rhumes avec maux de gorge et toux, rougeole, pharyngite, amygdalite aiguë et abcès [176]. La graine écrasée est cataplasée sur des ecchymoses [222]. La graine est récoltée en été et séchée pour une utilisation ultérieure [254]. La graine contient de l'arctiine, ce qui excite le système nerveux central produisant des convulsions, une augmentation de la respiration et plus tard une paralysie. Il abaisse également la pression artérielle en dilatant les vaisseaux sanguins [176].

B

Baccaurea ramiflora , Raisin birmane

$1

Note : ***

Détails : Fruit (fruits (chair, feuille (jeunes et tendres feuilles [nourriture/aliment]) et fleur (jeunes et tendres fleurs crues ou cuites [nourriture/aliment]) comestible.



Fruits consommés localement. L'arillode, douce à aigre, et pulpeuse, du fruit mûr, est mangée fraîche. Pour consommer le fruit il est conseillé de rompre le fruit ouvert avec les doigts et / ou de peler la peau ; la pulpe est ensuite consommée directement et le plus souvent les graines sont également ingérées. Le fruit est riche en vitamine C. En Thaïlande, une boisson du même nom est très populaire. Les fruits sont également utilisés pour la fabrication de vin. L'écorce des fruits est parfois utilisée pour la fabrication de chutney. Les jeunes et tendres feuilles et fleurs sont également consommées ; la fleur se mange crue en Inde du nord. Jeunes et tendres feuilles cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Betula pendula , Bouleau verruqueux
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15

$1$1

Note : ***

Détails : Tronc (cambium (seconde ecorce) {frais ou séché} {cru ou cuit [nourriture/aliment, feuille (jeunes feuilles [base boissons/breuvages : tisanes (infusion) {substitut/succédané de thé} ; nourriture/aliment : fraîches {en salade, en légume (ex. : comme potherbe) ou sur du fromage ou du pain} ou séchées et moulues {pour allonger la farine} ; et/ou assaisonnement : aromate (condiment aromatique)]) et fleur (chatons [nourriture/aliment : réduits en poudre {pour allonger la farine} ou cuit {pour préparer des chutneys}]) comestibles.



Ecorce consommée broyée au Kamtchatka.


Précautions

ATTENTION : il est fortement recommandé de prélever uniquement le cambium sur les parties tombées à terre, car arracher l'écorce directement sur un bouleau peut entrainer/causer/engendrer/provoquer la mort de celui-ciµ{{{~~1µ.

Note médicinale : ***

Brownea sp. indet. ,
Détails : Ecorce - thé


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Brucea antidysenterica , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Note : *

Détails : Partie comestible : écorce - épice ; l'écorce est utilisée comme arôme amer.


Précautions

ATTENTION : le fruit est amer et serait toxique pour le bétail, en particulier pour les moutons ; des cristaux d'oxalate de calcium sont présents dans l'écorce, les feuilles et les racinesµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : Comme son nom l'indique, la plante a une valeur en médecine traditionnelle pour le traitement de la dysenterie. La recherche moderne a confirmé cette action et a également mis en évidence d'autres utilisations potentielles de la plante. Les feuilles et l'écorce de tige contiennent des quanninoïdes et des alcaloïdes canthin qui ont de puissantes propriétés anticancéreuses, et ceux-ci ont beaucoup attiré l'attention des chercheurs au cours des dernières décennies [299]. Certains essais n'ont pas été concluants, tandis que d'autres ont montré des résultats prometteurs, d'autant plus que les effets ont été facilités en l'absence de toxicité manifeste [299]. Outre leur activité antinéoplasique, de nombreux composés présents dans la plante sont très efficaces contre l'amibe causant la dysenterie, Entamoeba histolytica, et le parasite du paludisme Plasmodium falciparum [299]. Les quassinoïdes de la plante ont montré une faible activité antituberculeuse in vitro, tandis que leur potentiel anti-VIH est entaché par une cytotoxicité élevée [299]. Les quassinoïdes sont caractéristiques des Simaroubacées; ils donnent à l'écorce de Brucea antidysenterica un goût amer distinctif [299]. Les alcaloïdes canthin, présents dans l'écorce de racine de Brucea antidysenterica, ont des propriétés anticancéreuses et antimicrobiennes [299]. L'écorce, les fruits et les racines sont largement utilisés contre la dysenterie, comme anthelminthique et pour traiter la fièvre [299]. L'écorce, les fruits, les graines, les feuilles et les racines (parfois bouillies) sont utilisés comme remède contre la diarrhée, l'indigestion et les maux d'estomac [299]. Les feuilles et les racines sont cuites avec de la viande ou infusées avec du lait (pour les enfants) pour soulager l'asthme [299]. Les plaies et les affections cutanées, telles que celles causées par la lèpre et la scrofule, sont traitées avec des onguents à base de feuilles et de brindilles mélangées avec du ghee ou du beurre, ou à partir des fruits mûrs mélangés avec du miel [299]. Les préparations de racines sont utilisées sur les plaies causées par des maladies sexuellement transmissibles, tandis que les feuilles et les graines sont utilisées pour traiter les tumeurs cutanées cancéreuses [299]. Les racines sont utilisées pour traiter la rage [299].

C

Calycanthus floridus , Calycanthe de floride
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 4/5 à 9

Note : ***

Détails : Tronc (écorce [assaisonnement : épice]) comestible.(1*)



Utilisée par les natifs.


Précautions

(1*)ATTENTION : la plante contient de la calycanthine, un alcaloïde toxique pour les humains et le bétail ; mais la toxicité semble être uniquement présente dans les fruits (dont les graines) si l'on en croit les études plus précisés (cf. références et biographie)µ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : **

Calycanthus occidentalis , Calycanthe occidental
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 7 ?

Note : ***

Détails : Tronc (écorce [assaisonnement : épice]) comestible.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : la plante contient de la calycanthine, un alcaloïde toxique pour les humains et le bétail ; mais la toxicité semble être uniquement présente dans les fruits (dont les graines) si l'on en croit les études plus précisés (cf. références et biographie)µ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : *

Canella winterana , Rusticité (résistance face au froid/gel) : 1,5/2°C (zone 10b)

Détails : Tronc (écorce [assaisonnement : épice]) comestible.(1*)



Une infusion de feuilles dans du rhum produit une agréable boisson épicée qui laisse un reliquat féroce (grosse gueule de bois).


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : la nature insecticide et toxique pour les poissons de l'écorce (macérée, elle a été utilisée comme poison pour la pêche) suggère qu'elle peut avoir une action similaire à la roténone, qui est extraite d'une autre plante ; la consommation avec modération comme une épice ne laisse pas d'effets indésirables connus, mais le nombre considérable de composés potentiellement nocifs indique que l'utilisation chronique devrait être évitée. Les tiges et les feuilles sont toxiques pour les pouletsµ{{{234µ.

Cedrelopsis grevei , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Note : **

Détails : L'écorce de tige amère et aromatique est utilisée pour aromatiser le rhum local et est également un ingrédient de boissons amères et non alcoolisées.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : Un des arbres médicinaux les plus importants de Madagascar, il est particulièrement apprécié pour l'huile essentielle obtenue à partir de l'écorce, mais a également un large éventail d'autres applications. Plusieurs études ont été menées sur la plante. Les constituants de l'huile essentielle peuvent être extrêmement variables en fonction du lieu de collecte. Les principaux composants sont l'ishwarane, le bêta-caryophyllène, l'alpha-copaène, le bêta-élémène et l'alpha-sélinène [299]. Les huiles de l'écorce et de la feuille se sont avérées avoir une composition similaire, mais les pourcentages relatifs de certains composés différaient notablement [299]. De nombreuses coumarines ont été isolées de l'écorce de la tige. L'une d'elles, la cédrécoumarine A, a montré une activité agoniste sur les récepteurs alpha et bêta-oestrogéniques ainsi qu'une activité de piégeage des superoxydes [299]. L'extrait d'hexane de l'écorce de tige a en outre donné des triterpénoïdes, des dérivés limonoïdes, des pentanortriterpénoïdes, un hexanortriterpénoïde et des quassinoïdes [299]. Il a été démontré que l'extrait d'écorce induisait une diminution progressive de la pression artérielle, qui est en partie due à la présence de coumarines [299]. Un extrait brut d'écorce de tige a montré un effet cicatrisant significatif sur les ulcères cutanés, ainsi qu'une activité antibactérienne (par exemple contre Staphylococcus albicans et Pseudomonas aeruginosa) et une activité antifongique (contre Candida albicans) [299]. L'huile essentielle obtenue à partir de l'écorce est couramment utilisée en massage pour traiter les douleurs corporelles générales, les maux de dents, les fractures, les douleurs musculaires, l'arthrite et les rhumatismes, et un massage du dos est administré pour traiter la fatigue et la fièvre. Il est également utilisé dans les bains à ces fins. Ses effets toniques ainsi que ses effets aphrodisiaques sont bien appréciés, car il est considéré comme améliorant la forme physique et mentale [299]. Un extrait d'écorce de tige est traditionnellement pris contre la toux, l'asthme, la tuberculose, la pneumonie, le diabète, la diarrhée, les douleurs abdominales, les rhumatismes, les vers intestinaux, les maux de tête, la fatigue et comme tonique post-partum. Il est également utilisé comme douche vaginale après l'accouchement pour ses effets toniques, et est appliqué en externe sur les plaies et les infections cutanées [299]. Parfois, une décoction d'écorce de racine est prise pour traiter la diarrhée ou l'asthme [299]. Un bain de vapeur des feuilles est pris pour traiter la faiblesse des vaisseaux sanguins, les maux de tête et les maux de gorge [299]. Les graines sont mâchées comme anthelminthique et pour traiter les maux d'estomac [299].

Cercocarpus ledifolius ,
Note : *

Détails : Ecorce - aromatisante.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Cinchona calisaya , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Note : **

Détails : La quinine, extraite de l'écorce de l'arbre, est utilisée comme arôme amer dans l'eau tonique et les boissons gazeuses.


Précautions

(1*)ATTENTION : des précautions doivent être prises avec l'utilisation de cette plante car un excès peut provoquer un certain nombre d'effets secondaires, notamment cinchonisme, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs abdominales, surdité et cécité ; l'herbe, en particulier sous forme d'extrait de l'alcaloïde quinine, est soumise à des restrictions légales dans certains paysµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : L'écorce péruvienne a une longue histoire d'utilisation indigène, en particulier comme traitement contre la fièvre et le paludisme. La recherche moderne a montré que c'était un traitement très efficace contre la fièvre, et en particulier comme traitement et prévention du paludisme. L'écorce contient divers alcaloïdes, en particulier la quinine et la quinidine. Jusqu'à 70 à 80% des alcaloïdes totaux contenus dans l'écorce sont la quinine [418]. L'écorce est une herbe tonique amère, astringente qui réduit la fièvre, détend les spasmes, est antipaludique (l'alcaloïde quinine) et ralentit le coeur (l'alcaloïde quinidine) [238]. L'écorce est transformée en diverses préparations, telles que des comprimés, des extraits liquides, des teintures et des poudres [238]. Il est utilisé en interne dans le traitement du paludisme, des névralgies, des crampes musculaires et de la fibrillation cardiaque [238]. C'est un ingrédient de divers remèdes exclusifs contre le rhume et la grippe [238]. L'extrait liquide est utile comme remède contre l'ivresse [418]. Il est également utilisé comme gargarisme pour traiter les maux de gorge [238]. Les doses importantes et trop constantes doivent être évitées, car elles provoquent des maux de tête, des vertiges et une surdité [418].

Cinchona micrantha , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Note : **

Détails : La quinine, extraite de l'écorce de l'arbre, est utilisée comme arôme amer dans l'eau tonique et les boissons gazeuses.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : Huannco a une longue histoire d'utilisation indigène, en particulier comme traitement contre la fièvre et le paludisme. La recherche moderne a montré que c'était un traitement très efficace contre la fièvre, et en particulier comme traitement et prévention du paludisme. L'écorce contient divers alcaloïdes, en particulier la quinine et la quinidine [238]. L'écorce est une herbe tonique amère et astringente qui diminue la fièvre, détend les spasmes, est antipaludique (l'alcaloïde quinine) et ralentit le coeur (l'alcaloïde quinidine) [238]. L'écorce est transformée en diverses préparations, telles que des comprimés, des extraits liquides, des teintures et des poudres [238]. Il est utilisé en interne dans le traitement du paludisme, des névralgies, des crampes musculaires et de la fibrillation cardiaque [238]. C'est un ingrédient de divers remèdes exclusifs contre le rhume et la grippe [238]. Il est également utilisé comme gargarisme pour traiter les maux de gorge [238].

Cinchona officinalis , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Détails : La quinine, extraite de l'écorce de l'arbre, est utilisée comme arôme amer dans l'eau tonique et les boissons gazeuses.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : Lojabark a une longue histoire d'utilisation indigène, en particulier comme traitement contre la fièvre et le paludisme. La recherche moderne a montré que c'était un traitement très efficace contre la fièvre, et en particulier comme traitement et prévention du paludisme. L'écorce contient divers alcaloïdes, en particulier la quinine et la quinidine. Jusqu'à 70 à 80% des alcaloïdes totaux contenus dans l'écorce sont la quinine [418]. L'écorce est une herbe tonique amère, astringente qui réduit la fièvre, détend les spasmes, est antipaludique (l'alcaloïde quinine) et ralentit le coeur (l'alcaloïde quinidine) [238]. L'écorce est transformée en diverses préparations, telles que des comprimés, des extraits liquides, des teintures et des poudres [238]. Il est utilisé en interne dans le traitement du paludisme, des névralgies, des crampes musculaires et de la fibrillation cardiaque [238]. C'est un ingrédient de divers remèdes exclusifs contre le rhume et la grippe [238]. L'extrait liquide est utile comme remède contre l'ivresse [418]. Il est également utilisé comme gargarisme pour traiter les maux de gorge [238]. Les doses importantes et trop constantes doivent être évitées, car elles provoquent des maux de tête, des vertiges et une surdité [418].

Cinchona pubescens , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-13

Note : **

Détails : La quinine, extraite de l'écorce de l'arbre, est utilisée comme arôme amer dans les eaux toniques, certaines liqueurs, les boissons gazeuses, les produits de boulangerie, les bonbons, etc. .


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : L'écorce rouge a une longue histoire d'utilisation indigène, en particulier comme traitement contre la fièvre et le paludisme. La recherche moderne a montré que c'était un traitement très efficace contre la fièvre, et en particulier comme traitement et prévention du paludisme. L'écorce contient divers alcaloïdes, en particulier la quinine et la quinidine. Jusqu'à 70 à 80% des alcaloïdes totaux contenus dans l'écorce sont la quinine [418]. L'écorce est une herbe tonique amère, astringente qui réduit la fièvre, détend les spasmes, est antipaludique (l'alcaloïde quinine) et ralentit le coeur (l'alcaloïde quinidine) [238]. L'écorce est transformée en diverses préparations, telles que des comprimés, des extraits liquides, des teintures et des poudres [238]. Il est utilisé en interne dans le traitement du paludisme, des névralgies, des crampes musculaires et de la fibrillation cardiaque [238]. C'est un ingrédient de divers remèdes exclusifs contre le rhume et la grippe [238]. L'extrait liquide est utile comme remède contre l'ivresse [418]. Il est également utilisé comme gargarisme pour traiter les maux de gorge [238]. Des précautions doivent être prises dans l'utilisation de cette plante car un excès peut provoquer un certain nombre d'effets secondaires, notamment cinchonisme, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs abdominales, surdité et cécité [238]. L'herbe, en particulier sous la forme d'alcaloïde quinine extraite, est soumise à des restrictions légales dans certains pays [238].

Cinnamomum burmanni , Cannelier de malaisie

Note : ***

Détails : Tronc (écorce [assaisonnement : épice]) comestible.



Plante cultivée localement.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Cinnamomum cassia , Cannelier de chine

$1

Note : ***

Détails : Tronc (écorce [assaisonnement : épice]) et feuille comestibles.



Feuilles cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Cinnamomum loureiroi , Cannelier de saïgon

Note : ****

Détails : Tronc (écorce [assaisonnement : épice]) comestible.



Bourgeons comestibles : s'agit-il des bourgeons foliaires ou floraux ? (qp*)


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Cinnamomum parthenoxylon , Cannelier rustique
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 7a/8 ? Zone 9 selon b et t

Note : ***

Détails : Tronc (écorce [assaisonnement : épice]) comestible.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Cinnamomum tamala , Laurier indien

$1

Note : ***

Détails : Feuille (feuilles) et tronc (écorce [assaisonnement : épice]) comestibles.



Plante cultivée localement. Feuilles cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Cinnamomum verum , Cannelier de ceylan
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -3,5/-4°C

$1

Note : ****

Détails : Tronc (écorce [assaisonnement : épice]) et feuille (feuilles) comestibles.



Ecorce - épice ; plante cultivée pour son écorce. Feuilles cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Commiphora myrrha , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Note : **

Détails : Une oléo-résine de gomme parfumée de type baume est obtenue à partir de blessures dans l'écorce des tiges ; elle est utilisée pour aromatiser les boissons, les produits de boulangerie, les sucreries, les desserts, les chewing-gums, etc..


Précautions

ATTENTION : cette plante est contre-indiquée pendant la grossesse en raison de son activité emménagogique ; il est conseillé de diluer la myrrhe avant utilisation et d'administrer des doses modérées ; des réactions allergiques ont été observéesµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : La résine obtenue à partir de l'écorce de myrrhe est une herbe aromatique piquante, astringente, fortement stimulante, antiseptique et expectorante [238]. Il soulage les spasmes, l'inflammation et l'inconfort digestif et favorise la guérison [238]. Elle est particulièrement associée aux rituels de santé et de purification des femmes [238]. La résine est prise en interne dans le traitement de la dyspepsie, des infections bronchiques et auriculaires, de la fièvre glandulaire, de l'amygdalite, de la pharyngite, de la gingivite, des problèmes menstruels et circulatoires [238]. La myrrhe est utilisée en externe pour traiter les ulcères buccaux, les plaies et les furoncles et est souvent ajoutée aux préparations orales [238]. C'est l'un des médicaments à base de plantes les plus efficaces pour traiter les maux de gorge, les ulcères buccaux et la gingivite [254]. La légère astringence en fait un traitement utile pour l'acné, les furoncles et les problèmes cutanés inflammatoires légers [254]. La résine est collectée à partir de branches coupées et séchée en un solide, qui peut être distillé pour l'huile, broyé en poudre pour comprimés ou dissous dans des teintures [238]. Une huile essentielle obtenue à partir de la résine est utilisée par les aromathérapeutes comme antiseptique naturel pour traiter les problèmes de peau et de bouche [303].

Corymbia papuana ,
$1

Détails : Tronc (manne) comestible.



Un type de miellat ou manne est recueilli sous l'écorce et mangé ; la sève ou le miel est recueilli sous l'écorce écaillée/épluchée et mangé. Manne.


Précautions

ATTENTION : le citronellal ou rhodinal, une huile essentielle présente dans la plupart des espèces d'eucalyptusµ{{{5(+)µ, est très dangereux à plus ou moins haute(s) dose(s) ; voir lien pfaf ("5") d'une autre espèce d'Eucalyptus, pour plus d'informationsµ{{{(dp*)µ.

Couma macrocarpa , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

$1$1

Note : ****

Détails : -lorsque l'écorce est coupée ou cassée, il en sort un riche latex crémeux, sucré et agréable au goût ; il n'est pas très collant et peut être bu comme du lait de vache ; un latex obtenu à partir du tronc peut être utilisé pour fabriquer du chewing-gum ; -


Précautions

ATTENTION : manipuler la plante peut provoquer une irritation cutanée ou une réaction allergiqueµ{{{5(+)µ.

D

Dalbergia hupeana ,
$1

Note : *

Détails : Feuille (feuilles et pousses) comestible.(1*)



L'écorce interne serait également comestible et consommable comme aliment de famine. Feuilles et pousses cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

(1*)ATTENTION : la plante est légèrement toxiqueµ{{{5(+)µ ; pas plus d'informations à ce sujetµ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : *

Dialium cochinchinense , Tamarin de velour

$1

Note : ***

Détails : Fruit (fruits mûrs : pulpe/coeur des gousses) comestible.



Les fruits mûrs sont comestibles. La pulpe qui entoure les graines est mangée crue ou cuite et a une saveur aigre-douce. L'écorce est utilisée comme masticatoire. La cosse et les graines sont-elles également comestibles, ou s'agit-il uniquement de l'arille/pulpe, lorsqu'il est fait mention du "fruit"? (qp*)


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Dicypellium caryophyllaceum ,
$1

Détails : Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) : l'écorce et les bourgeons floraux sont utilisés dans la cuisine brésilienne comme une épice ; l'odeur de l' écorce rappelle les clous de girofle et la cannelle.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Diospyros montana , Plaqueminier des montagnes

$1

Détails : Fruit (fruits mûrs : pulpe/chair) comestible.



L'écorce et le fruit pilés sont consommés.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Drimys winteri , Drimys de Winter
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -8 à -10°C ou zone 7-10

Note : ***

Détails : Écorce, épice. L'écorce a été utilisée pour fournir de la vitamine C ; elle est utilisée comme assaisonnement.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : il ne devrait pas être consommé en grandes quantitésµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : **

E

Eucalyptus caesia ,
$1

Note : **

Détails : Racine (jeunes racines : écorce cuite puis broyée) comestible.



Une douce saveur rappelant le malt.


Précautions

ATTENTIONµ0(+x)µ : le citronellal ou rhodinal, une huile essentielle présente dans la plupart des espèces d'eucalyptusµ{{{5(+)µ, est très dangereux à plus ou moins haute(s) dose(s) ; voir lien pfaf ("5"), pour plus d'informationsµ{{{(dp*)µ.

Eucalyptus dumosa ,
$1$1

Note : *

Détails : Feuille (feuilles : exsudat27(+)/manne {lerp}) et racine (jeunes racines : écorce cuite) comestibles.



Une substance sucrée, semblable à de la manne, est produite sur les feuilles de l'arbre ; elle est transformée en une délicieuse boisson. Un rapport indique que c'est la sécrétion d'un insecte, et il est donc peu probable qu'elle soit produite en Grande-Bretagne ; consommation par les natifs ; cette sorte de manne serait en faite une substance provoquée par un insecte : un miellat (appelé lerp) produit par un psylle. L'écorce des jeunes racines est dite être plutôt douce, ressemblant au malt, de goût. L'écorce et les racines seraient réduites en poudre et mangées, selon "Food Plants International" mais il s'agit peut-être d'une confusion avec l'écorce des racines.


Précautions

(1*)ATTENTION : le citronellal ou rhodinal, une huile essentielle présente dans la plupart des espèces d'eucalyptusµ{{{5(+)µ, est très dangereux à plus ou moins haute(s) dose(s) ; voir lien pfaf ("5"), pour plus d'informationsµ{{{(dp*)µ.

Eucalyptus gunnii , Gommier cidre
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -14/-15°C à-18°C et peut-être même -20°C (zone 6-7)

$1

Note : ***

Détails : Tronc (extrait : sève [base boissons/breuvages]) et feuille (feuilles et/ou tiges/rameaux : exsudat [nourriture/aliment]) comestible.



La sève (c'est un exsudat de la tige selon certains rapports) a un goût sucré ; elle est obtenue en faisant des blessures dans l'écorce au printemps ; un tronc taraudé peut avoir un rendement jusqu'à ½ litre par jour ; c'est un substitut pour le sirop d'érable ; un autre rapport indique que la sève exsude du tronc et peut être bue directement ou fermentée en un cidre ; ce même rapport indique que la plante produit également une manne comestible ; cette sorte de manne serait en faite une substance provoquée par un insecte : soit une galle induite, et/ou un miellat produit (sécrété), par une cochenille du genre Apiomorpha, soit un miellat (appelé lerp) produit par un psylle ; nous supposons que celle-ci exsude des feuilles et/ou des tiges/rameaux, comme chez bon nombre d'espèces d'Eucalyptus, soit de la sève "modifiée", exsudant à cause d'un insecte comme la cochenille ou le puceron, soit la sécrétion (excrétion) de cette sève par ce même insecte. Ici, il semblerait, d'après les différentes sources, que la manne (ou exsudat) produite et/ou induite par un insecte au niveau des tiges/rameaux (peut-être aussi du tronc et des feuilles comme pour d'autres espèces ? (qp*)), de même que la sève exsudant du tronc à la suite d'une blessure, soient tous les deux comestibles .


Précautions

(1*)ATTENTION : le citronellal ou rhodinal, une huile essentielle présente dans la plupart des espèces d'eucalyptusµ{{{5(+)µ, est très dangereux à plus ou moins haute(s) dose(s) ; voir lien pfaf ("5"), pour plus d'informationsµ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : ***

Eucalyptus sideroxylon , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 8

$1$1

Détails : Feuille (feuilles : exsudat27(+)/manne {lerp}) et racine (jeunes racines : écorce cuite) comestibles.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Eucalyptus viminalis ,
$1

Note : ***

Détails : Feuille (feuilles : exsudat) et tronc (exsudat5(+),27(+) / gomme) comestibles.



Une manne excude des feuilles (à partir de l'écorce aussi, selon certains rapports) à la suite de dégâts d'insectes ; elle est fermentée et bue. La gomme rouge ou manne exsudant de fissures dans l'écorce est consommée avec empressement par les garçons ; la manne de l'Eucalyptus, qui exsude par des perforations pendant l'été, est parfois consommée ; une saveur douce très agréable ; elle est légèrement laxative ; les Australiens autochtones la recueillaient après qu'elle soit tombée au sol, ou la grattaient à partir des feuilles ; les feuilles fortement couvertes étaient pilonnées et cuites ; étant donné que la manne est probablement formée à la suite de dégâts d'insectes, il est fort possible que celle-ci ne se formera pas en Grande-Bretagne parce que les mêmes insectes ne seront pas capables de vivre ici ; la manne contient les sucres arabinose, raffinose, dextrose, et saccharose ; cette sorte de manne serait en faite une substance provoquée par un insecte : soit une galle induite, et/ou un miellat produit (sécrété), par une cochenille du genre Apiomorpha, soit un miellat (appelé lerp) produit par un psylle ou encore le résultat de la Manne cigale (Psaltoda Moerens, syn. Cicada moerens).


Précautions

(1*)ATTENTION : le citronellal ou rhodinal, une huile essentielle présente dans la plupart des espèces d'eucalyptusµ{{{5(+)µ, est très dangereux à plus ou moins haute(s) dose(s) ; voir lien pfaf ("5"), pour plus d'informationsµ{{{(dp*)µ.

Note médicinale : **

Eucalyptus wandoo ,
$1$1

Détails : Racine (racines : écorce) et fleur (nectar) comestibles.



La couche externe des jeunes racines est sucrée et juteuse.


Précautions

ATTENTION : le citronellal ou rhodinal, une huile essentielle présente dans la plupart des espèces d'eucalyptusµ{{{5(+)µ, est très dangereux à plus ou moins haute(s) dose(s) ; voir lien pfaf ("5") d'une autre espèce d'Eucalyptus, pour plus d'informationsµ{{{(dp*)µ.

F

Fagus sylvatica , Hêtre commun

$1$1

Note : ****

Détails : Feuille (jeunes et fraîches ; crues ou cuites), fruit (crus(1*). ou cuits ; dont extrait (huile) ; dont graines (germes)) et aubier (=écorce interne ; cru (copeaux) / cuit et/ou aromatisant)(2*) comestibles.



Cambium (seconde écorce) comestible. La sciure a été quelquefois ajoutée à la farine pour faire du pain. Noix, graines, feuilles, graines - huile, sciure - aromate. Les noyaux des noix sont consommés localement crus ou cuits ou grillés, dans ce dernier cas comme succédané du café, ou encore grillés et salés.

Le noyau produit une huile bonne pour la cuisson des aliments. L'huile est aussi utilisée pour les salades.

Les jeunes feuilles sont consommées crues en salade ou comme légume (ex. : potherbe) ; elles sont également utilisées dans les liqueurs.

Le bois est utilisé pour le vieillissement des bières et jambons fumés.


Précautions

ATTENTION : (1*) les fruits (faines), consommés frais, et en excès, sont indigestes{{{~~1 ; la membrane entourant la graine est dotée d'une certaine toxicitéµ{{{27(+x)µ. (2*) Il est fortement recommandé de prélever uniquement l'écorce interne sur les arbres déjà abattus, car prélever celle-ci directement sur un hêtre vivant entraine automatiquement (peut entrainer/causer/engendrer/provoquer?) la mort de celui-ciµ{{{(dp*)µ.

Frangula purshiana , Cascara

$1

Note : **

Détails : Fruit, écorce - aromatisant, prudence.

Fruit - cru ou cuit ; une chair fine, plutôt juteuse ; il est parfois consommé ; il y a un débat quant à savoir si le fruit est comestible ou légèrement toxique ; ils sont un peu amers, mais peuvent être utilisés pour les confitures, gelées et confitures.

Un extrait de l'écorce, avec l'amertume enlevé (par séchage?) est un aromatisant commun pour les boissons gazeuses, les produits de boulangerie et les glaces.


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : Il est suggéré que cette espèce pourrait être légèrement toxiqueµ{{{5(+)µ. L'écorce fraîche est toxique de par la présence d'anthrones ; après séchage, les anthrones sont oxydées en anthraquinonesµ{{{Wikiµ

Fraxinus excelsior , Frêne commun
Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15°C (-20°C), zone 4

$1$1

Note : **

Détails : Fruit (samares, immatures (verts) : frais (cuitsµ1, confits et/ou aromatisants) ou séchés (farine) ; ou mûres (graines : farineµ1, huile5(15)µ)), manne (exsudation/sève)(2*) et feuille (dont pousses et rejets, aromatisantes : jeunes et/ou tendres (crues) ou plus âgées (boissons (dont tisanes (ex : thé noir adulthéré), et cidre de frêne (frênette))) comestibles.(1*)



Cambium (seconde écorce) consommée comme légume.

Les feuilles d'été sont à la base d'une boisson fermentée, la "frênette", fabriquée en France ; elles sont parfois ajoutées au thé.

Les très jeunes fruits ailés sont picklés (confits, par trempage dans l'eau salée et le vinaigre) puis consommés comme condiment ou comme pickles.

La plante est aussi la source d'une manne comestible.(1*)


Précautions

(1*)les parties vertes du Frêne (essentiellement fraîches, jeunes et/ou tendres, dont les feuilles et fruits immatures) sont très amères ; il est donc conseillé de n'utiliser celles-ci (crues ou cuites) qu'a des fins aromatiques (apport d'amertume = note forteµ1µ), et peut(-)être même recommandé de jeter/changer plusieurs l'eau de cuisson afin d'en supprimer le maximum d'amertumeµ1,8,(dp*)µ.
(2*)il est également recommandé de prélever la sève en quantités modérées pour ne pas nuire à la santé (et, pire, la survie) de l'arbre.µ1µ

Note médicinale : **

G

Garcinia gummi-gutta , Gambooge

$1$1

Détails : Fruit (écorce [assaisonnement {acidifiant, substitut de tamarin}}] ; fruits picklés [nourriture/aliment et/ou assaisonnement] ; et extrait graines {huile}) et feuille (feuilles [assaisonnement {substitut de tamarin}]) comestibles.



Il est utilisé dans la cuisine asiatique pour donner des arômes acides. L'écorce est séchée et utilisée pour acidifier, comme le tamarin, les condiments pour les plats de poisson et les currys.

Les feuilles sont utilisées comme substitut de tamarin.

Les fruits sont également picklés.

Les graines fournissent une matière grasse comestible.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Garcinia hombroniana ,
$1

Note : ***

Détails : Fruit (écorce [assaisonnement : {condiment}] ; fruits {pulpe/chair} [nourriture/aliment : frais {crus ou cuits} ou fermentés]) comestible.



La croûte séchée couleur cramoisie est utilisée comme condiment dans les currys.

La pulpe peut être fermentée en vinaigre.

Les fruits sont consommés, localement, crus ou utilisés dans les conserves.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Garcinia humilis , Achachairu

$1

Détails : Fruit (fruits {chair} frais {crus ou cuitzs} ; et écorce [base boissons/breuvages]) comestible.



Le fruit est habituellement consommé frais en ouvrant le fruit et extrayant la grosse graine qui est entouréé par une pâte cotonneuse ; cette pulpe a une saveur acidulée sucrée et est faible en graisses et en protéines. En outre, la peau/l'écorce est utilisée pour préparer des rafraîchissements en la mélangeant avec de l'eau et du sucre dans un mixeur.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Grewia asiatica , Phalsa

$1

Note : ***

Détails : Fruit (fruits27(+) {crus ou cuitsq} [nourriture/aliments et base boissons]) et tronc (gomme {clarificateur de jus de canne}) comestible.



Les fruits sont consommés, localement crus, comme un dessert ; ils sont aigres/acides/amers/acerbes et sont donc plutôt utilisés comme pickles ou pour faire une boisson ; ils sont également fermentés en boissons alcoolisées (attention : l'alcool est une cause de cancer).

La gomme de l'écorce est utilisée pour clarifier le jus de canne à sucre.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

H

Handroanthus impetiginosus , Lapacho

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : écorce - thé.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : l'écorce interne est utilisée comme complément alimentaire et infusée dans un thé.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : elle est toxiqueµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : ****

Hibiscus cannabinus , Chanvre ambari
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -3°C (selon GB) à -23/-24°C (selon DG) ; premiers dégâts/dommages dès 0°C

$1$1$1

Note : **

Détails : Feuille (feuilles cuites [nourriture/aliment, fleur (fleurs cuites [nourriture/aliment, tronc (écorce et/ou gomme [masticatoire]) et fruit (fruits {cosses/gousses} ; graines cuites {grillées} ou fermentées ; et extrait graines : huile [nourriture/aliment {huile alimentaire}]) comestible.



Feuilles, graines, cosses/gousses, fruits, fleurs, graines - huile, écorce, gomme, légumes. Les feuilles et les fleurs sont consommées, localement, cuites comme légume (ex. : comme potherbe) ; les feuilles sont également utilisées comme substitut de tamarin pour les currys ; elles sont utilisées dans les soupes.

L'écorce est douce et est mâchée par les enfants.

Les graines sont consommées grillées ; elles sont également fermentées. Les graines donnent une huile comestible.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

K

Kigelia africana , Arbre à saucisses

$1$1

Détails : Fruit (fruits mûrs {pulpe} [base boissons/breuvagesµ{{{(dp*)(0(+x)) {bière}] ; et graines cuites {au four, grillées} [nourriture/aliment de famine]), tronc (écorce [base boissons/breuvagesµ{{{(dp*)(0(+x)) {bière}]) et fleur (fleurs) comestibles.(1*)



La pulpe du fruit et l'écorce sont utilisées pour la fabrication de la bière.

Les graines sont utilisées comme aliment de famine après cuisson (au four, grillées).

Les fruits sont utilisés avec du sucre pour faire des boissons.

Les fleurs sont utilisées dans une sauce.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : les fruits immatures sont toxiquesµ{{{0(+x)µ

L

Larix decidua , Mélèze d'Europe

$1$1$1

Note : **

Détails : Fruit (cônes (jeunes ou mûrs) ; aromatisants1)µ, fleur1 (bourgeons (crus1, aromatisants1, sirop (miel/nectar)1) ; pollen (farine1)), cambium (cuit1)(1*). et feuille (jeunes pousses ; aromatisants1, sirop1, boissons (dont infusions)1) comestibles.



Sève, manne, écorce (cambium), pousses, cônes et boutons floraux.

L'écorce interne est râpée et utilisée dans du bouillon de poisson, de la farine et du lait.

Un exsudat sucré (manne) est consommé localement.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Lewisia rediviva , Lewisia

$1

Note : **

Détails : Racine (racines cuites [nourriture/aliment]) comestible.



Racine. Racines consommés boullies ou rôties ; elles sont pelées pour enlever l'écorce amère ; elles sont également séchées et broyées en farine. L'amertume est réduite si les plantes sont conservées pendant environ 2 ans.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Licania platypus , Sunsapote

$1

Détails : Fruit (fruits frais [nourriture/aliment]) comestible.



Fruit, écorce. Fruits consommés frais localement..


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

M

Manilkara hexandra ,
$1

Détails : Fruit (fruits mûrs {frais ou séchés} [nourriture/aliment] ; et extrait graines : huile) comestible.



Partie(s) comestible(s) : fruit, graines - huile.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-les graines contiennent une huile comestible ;

-alimentation humaine : fruit ; fruits mûrs consommés localement frais ou séchés ; ils sont très doux ;

-l'écorce est ajoutée au sucre de palme pour limiter la fermentation.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Manilkara zapota , Sapotillier
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -2/-2,5°C, selon DG (et même jusqu'à -3/-3,5°C pendant quelques heures, selon CRFG ; -1/-1,5°C po

$1$1

Détails : Fruit (fruits bien mûrs {blets {crus ou cuits ; frais, séchés ou appertisés} [nourriture/alimentµ{{{(dp*)(0(+x),27(+x) et base boissons/breuvages] ; fruits verts cuits {confits}), tronc (extrait écorce : latex blanc {chiclé} [chewing-gum]) et feuille (très jeunes pousses et feuilles [nourriture/aliment]) comestibles.(1*)



Partie(s) comestible(s) : fruit, sève, latex, feuilles, gomme.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-fruits bien mûrs (à l'état blet) consommés crus (frais) ; ils peuvent être utilisés pour les boissons, confitures ou gelées ; ils peuvent être séchés, appertisés ou utilisés dans les crèmes pâtissières, sorbets, glaces, tartes et muffins ;

-les fruits vert peuvent être picklés ; le jus peut être bouilli dans du sirop ou transformé en sirop ou vin ;

-l'écorce contient une substance collante (chiclé) utilisée pour le chewing-gum ;

-les très jeunes feuilles sont consommées ; les très jeunes pousses et les feuilles peuvent être mangées (ex. : cuites comme potherbe ? (qp*)).(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : les graines sont crochues et peuvent s'accrocher à la gorge et devrait donc être enlevéesµ{{{0(+x)µ ; les plus vieilles feuilles contiennent un poison alcaloïdeµ{{{0(+x)µ.

Melaleuca cajuputi , Cajeput

$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : écorce - arôme.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-l'huile de l'écorce est utilisée dans l'assaisonnement/aromatisation ; le cajeput est proche de l'arbre à thé et du niaouli, mais il est plus simple à utiliser, car on en obtient une huile essentielle assez douce ; cette huile est obtenue par distillation à la vapeur d'eau de feuilles et brindilles du Melaleuca cajuputi (feuilles également utilisées comme aromatisant en cuisine et/ou comme subtitut pour le thé ? (qp*)) ;

-les fleurs de toutes les Melaleucas peuvent être utilisées pour faire un thé sucré, ou adoucir les autres thés ; fleurs trempées dans un liquide chaud pour libérer le nectar pour sucrer.


Précautions

ATTENTION : bien que nous n'ayons trouvé aucun rapport concernant cette espèce, l'huile essentielle de plusieurs autres espèces du genre ont provoqué des allergies et intoxications consécutives à son ingestionµ{{{(dp*)µ.

Melaleuca viridiflora ,
$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : écorce - arôme.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-l'écorce a été enveloppée autour de la nourriture pendant la cuisson ;

-les feuilles sont utilisées comme un substitut pour le thé (également comme aromatisant en cuisine ? (qp*)) ;

-les fleurs de toutes les Melaleucas peuvent être utilisées pour faire un thé sucré, ou adoucir les autres thés ; fleurs trempées dans un liquide chaud pour libérer le nectar pour sucrer.


Précautions

ATTENTION : bien que nous n'ayons trouvé aucun rapport concernant cette espèce, l'huile essentielle de plusieurs autres espèces du genre ont provoqué des allergies et intoxications consécutives à son ingestionµ{{{(dp*)µ.

Usages médicinaux : Les feuilles en infusion étaient utilisées contre les rhumes, les maux de tête et la fièvreµ{{{Wiki(+)µ. Par distillation des feuilles, on peut extraire une huile essentielle ; cette huile est de com

Mimusops bagshawei , Omuma

$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruits, écorce.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-la partie intérieure douce de l'écorce est utilisée comme condiment dans la soupe ;

-le fruit mûr est mangé ; les graines sont jetées.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Mimusops elengi , Cerisier espagnol

$1

Note : ***

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruits, graines - huile.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-les fruits mûrs sont consommés crus ; ils peuvent être utilisés dans les conserves ou marinades (pickles) ;

-les amandes/noyaux donnent une huile grasse qui peut être utilisée à des fins alimentaires ; elle est utilisée en cuisine ;

-l'écorce est utilisée dans la distillation de l'arak ;

-le nectar des fleurs est utilisé pour préparer le vin.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Monodora myristica , Muscadier du gabon

$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : noyau, épice, noix, écorce - thé, graines.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-les graines sont consommées et ont une saveur de noix de muscade ; les graines sont grillées et utilisées pour l'assaisonnement ; elles sont utilisées pour aromatiser les soupes et autres aliments ;

-l'écorce est cuite pour faire une tisane.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Moringa oleifera , Moringa
Rusticité (résistance face au froid/gel) : 0/-2°C

$1$1$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : feuilles, fleurs, fruits, graines, racines, écorce, gousses, épice, légume.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-les jeunes pousses et les feuilles sont consommées cuites ; elles sont consommées comme potherbes, brède, ou utilisées dans les soupes et les currys ; elles peuvent être séchées et stockées pour une utilisation ultérieure ;

-les fleurs sont également utilisées pour les currys ;

-les très jeunes longues gousses sont consommées cuites, en particulier dans les currys et la soupe ; elles sont également picklées ;

-les jeunes graines sont consommées grillées ou frites ;

-parfois, les racines sont utilisées comme substitut du raifort ;

-une gomme de l'écorce est utilisée comme assaisonnement ;

-l'écorce est utilisée pour le thé ;

-les racines, les feuilles, les fleurs et les fruits sont consommés cuits à l'eau et mélangés avec du sel et du piment ;

-l'huile extraite des graines est utilisée dans les salades.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Moringa ovalifolia , Moringa de namibie

$1$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : écorce, tige, racines, feuilles, fruit.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-l'écorce, la tige et les racines sont consommées ;

-la racine est consommée crue ; la racine, bien que comestible, est aigre ; elle est assimilable au raifort ; elles sont également grillées ;

-les feuilles et les fruits sont consommés ; feuilles cuites (ex. comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Morus alba , Mûrier blanc
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -15/-20°C

$1$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : feuilles, fruit, fleurs, écorce, feuilles - thé, manne, légume.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-le fruit se consomme cru ou utilisé en jus, dans les ragoûts et les tartes ; le fruit peut être séché et stocké ; le fruit peut être transformé en vinaigre ou vin ;

-les feuilles sont comestibleS (ex. : cuites comme potherbe ? (qp*)) ; elles peuvent être mises dans les ragoûts ; les feuilles peuvent être utilisées pour le thé ;

-l'écorce peut être torréfiée et moulue en farine ;

-l'arbre fournit aussi une manne comestible.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

O

Oryza sativa , Riz

$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, céréale, balle (cosse/écorce de la graine) - huile.

Utilisation(s)/usage(s) comestible(s) :

-les grains sont cuits et mangés après que les balles aient été éliminées par broyage et vannage ; il est également transformé en farine, pâtes, gâteaux, puddings, amidon et nouilles ;

-le papier de riz peut être obtenu à partir de la farine ;

-le son de riz mélangé avec de la farine peut être utilisé pour les gâteaux, biscuits, muffins et crêpes ; le son de riz est utilisé pour les légumes picklés ;

-une huile peut être extraite des enveloppes (balle) ;

-les graines germées sont consommées en salade ;

-les jeunes plants peuvent être utilisés comme un légume ;

- le riz peut être utilisé pour faire de l'alcool (attention : l'alcool est une cause de cancer) et des boissons semblables au lait (lait végétal).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

P

Paeonia lactiflora , Pivoine de chine

$1$1$1

Note : *

Détails : Partie(s) comestible(s) : racine, graines, tige, peau des fruits - boisson.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-la racine est cuite et mangée dans la soupe ; l'écorce est enlevée et elle est séchée ;

-les graines sont réduites en poudre et mélangées avec du thé.

-la peau du fruit séché est utilisée pour une tisane.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

Parkia biglobosa , Néré

$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, racines, fruit, pods (gousses/cosses), écorce - arôme, légume.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les graines sont normalement grillées ; elles sont ensuite meurtries/abîmées et laissées à fermenter dans l'eau ; elles sont ensuite lavées et réduites en poudre ; elle peut être stockée pendant de longues périodes ; les graines peuvent être transformées en fromage végétale ; celui-ci est utilisé comme épice dans les sauces et les soupes de saison ;

-la chair du fruit est comestible ; une boisson est également fabriquée à partir de la chair du fruit ;

-l'écorce est utilisée dans les relishs (condiment) et les chutneys comme un aromatisant.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Paullinia yoco , Yoco

Détails : Partie(s) comestible(s) : écorce - café.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) : une boisson riche en caféine est fabriqué à partir de l'écorce.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Peumus boldus , Boldo

$1$1

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : feuilles - thé, fruit.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les fruits doux et aromatiques sont consommés ;

-les feuilles et l'écorce sont utilisées comme condiments ;

-les feuilles sont séchées puis utilisées pour le thé.


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : cette plante est soumise à des restrictions juridiques dans certains pays. L'extrait ne doit pas être administré pendant la grossesseµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : ***

Picea glauca , Épinette blanche

$1$1

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : fleurs, gomme, écorce interne, graines, gousse/cosse, thé.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-l'huile d'épinette blanche est distillée à partir des feuilles et des brindilles et utilisée pour l'aromatisation dans l'industrie alimentaire (gommes à mâcher, crèmes glacées, boissons gazeuses et bonbons) ;

-les jeunes cônes sont consommés rôtis, frits ou picklés ;

-l'écorce interne est utilisée comme aide alimentaire d'urgence ;

-la gomme du tronc peut être mâchée.

-les aiguilles sont bouillies pour faire du thé.(1*)


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Picea mariana ,
$1$1

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : boisson, fleurs, gomme, écorce interne, graines, gousse/cosse, thé.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-elIe a été utilisée pour produire la bière d'épinette ; la sève et les brindilles sont bouillies avec de la mélasse ou du sucre d'érable et fermentées ;

-la gomme est utilisée pour la gomme à mâcher ;

-c'est également la source d'huile d'épinette utilisée pour l'aromatisation.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

Picrasma excelsa , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Note : **

Détails : L'extrait amer de l'écorce est utilisé comme arôme dans les boissons, les produits de boulangerie, les bonbons, etc..(1*)


Précautions

(1*)ATTENTION : des précautions doivent être prises lors de l'ingestion de cette plante car des doses excessives peuvent entraîner une irritation gastrique et des vomissementsµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : L'écorce de quassia jamaïcaine contient plusieurs constituants médicalement actifs, y compris les principes amers de quassinoïdes (y compris le quassin); les alcaloïdes; une coumarine, la scopolétine; et vitamine B1 [254]. C'est une herbe intensément amère, non astringente et inodore qui réduit la fièvre, stimule l'appétit et améliore la digestion [238]. C'est un parasiticide efficace et réputé antileucémique [238]. Il a été démontré que certains des quassinoïdes ont des actions cytotoxiques et antileucémiques [254]. Le principe fortement amer de l'écorce soutient et renforce les systèmes digestifs faibles, augmentant le flux biliaire ainsi que la sécrétion de sucs salivaires et d'acides gastriques [254]. Il est utilisé en interne dans le traitement d'un large éventail de maladies où la digestion est un facteur contributif, en particulier la débilité convalescente, le manque d'appétit et l'anorexie [238, 254]. Son amertume a conduit à son utilisation dans le traitement du paludisme et d'autres fièvres [238, 254]. Il est également utilisé pour débarrasser le corps des vers nématodes [238]. Utilisé en externe, c'est une bonne lotion pour se débarrasser des parasites comme les poux [238]. Il est également utilisé dans un lavement pour débarrasser le corps des vers filiformes et autres parasites [238, 254]. L'écorce peut être récoltée selon les besoins tout au long de l'année et peut être séchée pour une utilisation ultérieure [254].

Pimenta racemosa , Bois d'inde
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -1°C à -3/-3,5°C (selon plantogram)

$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : feuilles - huile, baies, épice.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-l'huile est distillée à partir des feuilles et utilisée pour parfumer les aliments ; elle est utilisée pour les soupes, les viandes et les condiments ;

-l'écorce et les fruits sont utilisés comme condiment.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Pinus strobus , Pin blanc

$1$1

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, écorce, feuilles - thé.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-l'écorce interne est séchée et pilée en petits morceaux et ajoutée à la farine ; elle est ensuite broyée et utilisée pour cuire le pain ;

-les aiguilles fraîches sont brassées dans le thé ;

-les nouvelles pousses fraîches sont bouillies dans du sirop pour faire des bonbons ;

-les cônes mâles non expansées et fermes sont bouillis ou cuits avec de la viande.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : le thé ne doit pas être bu en grande quantité ; il ne doit pas être bu par les femmes enceintesµ{{{0(+x)µ.
Le bois, la sciure et les résines de diverses espèces de pin peuvent provoquer des dermatites chez les personnes sensiblesµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***

Populus balsamifera , Peuplier baumier

Note : *

Détails : Écorce. Cambium comestible. Le bois est utilisé pour fumer le poisson, car il donne de la saveur.

Une huile essentielle est utilisée par l'industrie alimentaire pour aromatiser des boissons alcoolisées (attention : l'alcool est une cause de cancer).

Le cambium doux entre le bois et l'écorce est mangé.


Précautions

ATTENTION : il est fortement recommandé de prélever uniquement le cambium sur les parties tombées à terre, car arracher l'écorce directement sur un peuplier peut entrainer/causer/engendrer/provoquer la mort de celui-ciµ{{{(dp*)(1)µ.

Note médicinale : ***

Populus nigra , Peuplier noir

Note : *

Détails : Écorce. Cambium consommé localement en farine. Jeunes pousses et inflorescences consommées comme légume.


Précautions

ATTENTION : il est fortement recommandé de prélever uniquement le cambium sur les parties tombées à terre, car arracher l'écorce directement sur un peuplier peut entrainer/causer/engendrer/provoquer la mort de celui-ciµ{{{(dp*)(1)µ.

Note médicinale : ***

Prosopis pubescens ,
$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : graines, fruit, écorce.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les gousses sont consommées crues, rôties, pilonnées en farine pour les gâteaux/cakes ; les gousses sont également séchées et stockées pour une utilisation ultérieure ; elles sont également transformées en boisson alcoolisée (attention : l'alcool est une cause de cancer) ; elles sont également réduites en sirop ou mélasse.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Prosopis velutina ,
$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit, graines.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les gousses sont utilisées comme nourriture ; elles sont également stockées pour une utilisation ultérieure ; les gousses sont écrasées et trempées et utilisées pour faire une boisson ;

-la gomme est mâchée ; elle est également séchée, broyée, bouillie et refroidie puis mangée comme un bonbon ;

-les graines sont vannées, desséchées, et broyées en farine pour le pain ou les gâteaux/cakes ;

-l'écorce interne est utilisée comme un substitut à la présure ;

-les chatons de fleurs sont aspirés pour leur goût sucré.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Prunus serotina , Cerisier noir

$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit, graines.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les fruits sont consommés crus. ; ils sont utilisés pour les gelées et le vin ; ils sont également cuits, et utilisés pour les tartes ; les fruits sont aussi réduits en purée, transformés en petits gâteaux/cakes et séchés pour une utilisation ultérieure ;

-l'écorce est la source d'un extrait utilisé pour les boissons, sirops aromatisants et des produits de boulangerie ;

-les rameaux sont utilisés pour faire une boisson.


Précautions

ATTENTION : bien qu'aucune mention spécifique n'ait été vue pour cette espèce, il appartient à un genre où la plupart, sinon tous les membres du genre produisent du cyanure d'hydrogène, un poison qui donne aux amandes leur saveur caractéristique. Cette toxine se trouve principalement dans les feuilles et les graines et se reconnait facilement par son goût amer. Il est généralement présent en quantité trop faible pour faire du mal, mais toute graine ou fruit trop amer ne doit pas être consommé. En petites quantités, le cyanure d'hydrogène a été montré stimuler la respiration et améliorer la digestion, il est également prétendu être bénéfique dans le traitement du cancer. Au-delà, cependant, il peut provoquer une insuffisance respiratoire et même la mortµ{{{5(+x)µ.

Prunus virginiana , Cerisier de virginie
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -15°C

$1

Note : ***

Détails : Le fruit est comestible, cru ou cuit. Très dur, il est normalement utilisé dans les tartes, gelées, etc .. Foncé et juteux, il est parfois comestible cru à maturité. L'écorce et les rameaux peuvent être utilisés comme substitut du thé.


Précautions

ATTENTION : la graine peut contenir de fortes concentrations de cyanure d'hydrogène, un poison qui donne leur saveur caractéristique aux amandes ; cette toxine est facilement détectée par son goût amer ; elle est habituellement présente en trop petite quantité pour faire du mal ; n'importe quels graines ou fruits amers ne doivent pas être consommés ; pour des quantités modérés à grandes, le cyanure d'hydrogène peut provoquer une insuffisance respiratoire et même la mortµ{{{287µ.

Note médicinale : **

Pterodon emarginatus , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Détails : L'écorce est utilisée pour aromatiser les liqueurs.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : Une huile essentielle obtenue à partir de l'écorce est appliquée à l'extérieur sur les zones touchées dans le traitement des rhumatismes [739]. Un gonflement tubéreux parfois retrouvé sur les racines, appelé «batata de sucupira», est utilisé dans le traitement du diabète [739]. Il a été démontré que l'huile des fruits inhibe la pénétration de Schistosoma cercariae (le stade larvaire qui cause la schistosomiase) dans la peau des humains [739]. L'huile peut donc être utilisée comme traitement prophylactique pour prévenir la maladie [739]. Cette propriété est due à la présence de 14,15-époxigéranylgéraniol dans l'huile [739].

Q

Quassia amara , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

Note : **

Détails : Le principe amer que l'on trouve dans l'écorce et le bois est utilisé comme base d'Angostura Bitters, qui est utilisé comme arôme dans les boissons à base de gin ; il est également utilisé comme substitut du houblon lors du brassage de la bière.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : Toutes les parties de la plante contiennent un principe amer appelé quassimarine [307]. Cela a une gamme de propriétés médicales comprenant antileucémique, antitumorale, astringente, digestive, fébrifuge, laxative, tonique et vermifuge [307]. Il a été démontré que la quassimarine stimule la sécrétion des sucs gastriques, augmente l'appétit et facilite la digestion [307]. Il a été utilisé avec succès dans le traitement de l'anorexie mentale et est également utilisé dans le traitement du paludisme et de la fièvre [307, 348]. Toutes les parties de la plante peuvent être utilisées seules ou en combinaison pour restaurer l'appétit, stimuler la digestion et combattre les fièvres, y compris le paludisme [348]. Un thé à base de feuilles infusées est utilisé pour baigner la peau des patients atteints de rougeole [307]. Il est également utilisé comme bain de bouche après des extractions dentaires [307]. Une décoction d'écorce est utilisée comme purificateur de sang et pour traiter le paludisme, diarrhée et dysenterie [348]. Une décoction d'écorce interne est utilisée pour traiter le rhume [348 La tige et l'écorce sont utilisées dans les remèdes pour traiter les maladies de la rate, du foie (cirrhose) et des voies urinaires [348]. L'écorce est utilisée pour traiter les yeux faibles des alcooliques et, macérée dans du rhum, comme vermifuge [348]. Associé à la tige macérée de Tinospora crispa dans du rhum, du cognac ou de l'absinthe, il est utilisé pour fabriquer une boisson pour traiter le diabète et l'albuminurie [348]. Une décoction de bois est utilisée dans les lotions pour laver les ulcères vénériens persistants [348]. Une décoction d'écorce et de feuilles est utilisée comme lavage pour débarrasser la peau des parasites externes tels que les poux d'agouti et comme traitement contre la rougeole et la variole [348]. L'écorce de tige contient les composés insecticides néoquassine et quassine [348]. La sève présente une activité contre les cellules dérivées du carcinome du nasopharynx humain [348]. Les extraits de plantes contiennent les composés antileucémiques quassimarine et similikalactone [348].

Quercus robur , Chêne pédonculé

$1$1

Note : ****

Détails : Fruit (glands) et feuille comestibles.(1*)



Graine – cuite : nourrissante mais indigeste. Hachée et grillée, la graine est utilisée comme substitut d'amande. Elle peut être séchée, réduite en poudre et utilisée comme épaississant dans les ragoûts, etc. ou mélangé avec des céréales pour faire du pain. La graine contient des tanins amers, ceux-ci peuvent être lessivés en lavant soigneusement la graine à l'eau courante, bien que de nombreux minéraux soient également perdus. La graine peut être utilisée soit entière, soit séchée et réduite en poudre. Cela peut prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines pour lessiver correctement les graines entières, une méthode consistait à les envelopper dans un sac en tissu et à les placer dans un ruisseau. Le lessivage de la poudre est plus rapide. Un simple test de goût peut dire quand le tanin a été lessivé. La méthode traditionnelle de préparation de la graine consistait à l'enterrer dans un sol marécageux pendant l'hiver. La graine en germination était déterrée au printemps alors qu'elle aurait perdu l'essentiel de son astringence. La graine torréfiée est un succédané du café.



Une gomme comestible est obtenue à partir de l'écorce. Un autre rapport dit qu'une manne comestible est obtenue à partir de la plante et qu'elle est utilisée à la place du beurre dans la cuisine. Ce rapport fait probablement référence à la gomme.



Feuilles - épice.


Précautions

(1*)il est fortement recommandé d'éliminer le maximum de tanin (substance amère) en préparant les glands de différentes manièresµ{{{1µ ; exemple : ébouillanter puis éplucher les graines, les écraser puis les envelopper la bouillie/purée obtenue dans un torchon, et terminer en rinçant à l'eauµ{{{1µ de sorte que les tannins imbibent et/ou traversent le torchonµ{{{(dp*)µ.

Troubles digestifs possibles. Peut retarder l'absorption des alcaloïdes et autres médicaments alcalinsµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : ***

Usages médicinaux : Le chêne a une longue histoire d'utilisation médicinale. Elle est anti-inflammatoire, antiseptique, astringente, décongestionnante, hémostatique et tonique[4, 7, 9, 13, 21, 165]. L'écorce est la partie de la plante la plus couramment utilisée[4], bien que d'autres parties telles que les galles, les graines et les coupelles de graines soient également parfois utilisées[7]. La décoction d'écorce est utile dans le traitement de la diarrhée chronique, de la dysenterie, des fièvres intermittentes, des hémorragies etc[4]. Extérieurement, il est utilisé pour baigner les plaies, les éruptions cutanées, les pieds moites, les hémorroïdes, etc.[9]. Il est également utilisé comme douche vaginale pour les inflammations et les pertes génitales, ainsi que comme lavage pour les infections de la gorge et de la bouche[9]. L'écorce est récoltée sur des branches âgées de 5 à 12 ans et est séchée pour une utilisation ultérieure[9]. Toutes les galles produites sur l'arbre sont fortement astringentes et peuvent être utilisées dans le traitement des hémorragies, des diarrhées chroniques, dysenterie etc[4]. La plante est utilisée dans les remèdes à base de fleurs de Bach - les mots clés pour la prescrire sont « Découragement », « Désespoir, mais jamais cesser d'efforts »[209]. Un remède homéopathique est fabriqué à partir de l'écorce. Il est utilisé dans le traitement des troubles de la rate et de la vésicule biliaire[9]. Les monographies de la Commission E allemande, un guide thérapeutique de la phytothérapie, approuvent Quercus robur Chêne pédonculé pour la toux/bronchite, la diarrhée, l'inflammation de la bouche et du pharynx, l'inflammation de la peau (voir [302] pour les critiques de la commission E).

R

Rubus occidentalis , Framboisier noir

$1$1

Note : ****

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit, pousses, feuilles - thé.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires :

-les fruits sont consommés crus ; ils sont également séchés ou utilisés dans les confitures, gelées, tartes, sorbets, appertisés ou transformés en vinaigre ; ils sont mis en conserves ;

-les jeunes pousses sont consommées comme la rhubarbe ;

-les feuilles et l'écorce des racines sont utilisées pour le thé ; les feuilles fanées ne doivent pas être utilisées ; elles doivent être fraîches ou sechées.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

S

Saba senegalensis , Mada

$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit, feuilles - aromatisant, écorce.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires : les fruits sont consommés crus.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Sassafras albidum , Laurier des Iroquois
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -24°C (premiers dégâts/dommages à partir de -20°C)

$1

Note : *****

Détails : Partie(s) comestible(s) : pousses, feuilles - aromatisant.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires :

-l'huile des racines est utilisée pour aromatiser la racinette ;

-les racines sont ajoutées au sirop d'érable et infusées dans un thé ;

-l'écorce épicée du tronc et des racines est séchée et utilisée pour l'aromatisation ;

-les feuilles sont utilisées pour le thé ; elles sont également ajoutées aux soupes ; les jeunes pousses sont consommées.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : le safrole, qui donne de la saveur à la racinette, peut causer le cancer, mais c'est seulement le quatorzième cancérogène parmi les éthanols de la bière ordinaireµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : ***

Semecarpus anacardium , Anacardier de l'Inde

$1

Note : **

Détails : Noix, fruit vert, pédoncule. Graines consommées séchées ou grillées, dans certains endroits.

L'écorce du fruit est consommée torréfiée. Le jeune fruit est consommé comme un cornichon avec du sel et du vinaigre.

Les réceptacles sont consommés après cuisson. Ils sont également séchés.

Les fruits mûrs sont consommés. Le pédoncule du fruit gonflé est consommé après la torréfaction.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : les fruits non mûrs sont toxiquesµ{{{0(+x)µ (graines/noix ou faux-fruit/pédoncule ? (qp*)) ; les fruits (graines/noix) doivent être grillés ou séchésµ{{{0(+x),{{{~27(+x)µ.

Note médicinale : ***

Senegalia senegal , Acacia Sénégal
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -28/-29°C (selon Dave's Garden)

$1

Détails : Fruit (graines) et tronc (extrait {gomme} et écorce) comestibles.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

T

Tasmannia lanceolata , Poivre de tasmanie
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -10/-11/-12°C

$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : fleurs, baie, épice.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires :

-les feuilles, les graines et les baies sont utilisées pour ajouter une saveur épicée à la nourriture ;

-les baies sont utilisées fraîches et séchées ; c'est un substitut du poivre ;

-les boutons de fleurs sont ajoutés aux salades ou picklés comme les câpres ;

-l'écorce peut être utilisée pour faire une tisane ; elle est aussi à l'origine d'une huile essentielle utilisée pour aromatiser les confiseries.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Terminalia arjuna , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

$1

Note : **

Détails : -graines ; -une décoction d'écorce avec du lait est utilisée comme boisson.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : L'écorce de l'arbre contient un certain nombre d'ingrédients médicalement actifs, notamment des tanins, des flavonoïdes, des stérols et des saponines triterpénoïdes [254]. L'écorce est un tonique cardiaque, abaisse la tension artérielle et réduit le taux de cholestérol sanguin [254]. Arjuna est une herbe où la recherche moderne a pleinement soutenu son utilisation traditionnelle pour traiter les maladies cardiaques [254]. L'écorce est prise en interne pour traiter une gamme de maladies cardiaques et semble fonctionner mieux lorsque l'apport sanguin au coeur est faible, comme dans l'angine et les cardiopathies ischémiques [254]. Il est également utile pour aider à maintenir un rythme cardiaque régulier [254]. La gomme est utilisée en médecine [303]. Le jus de l'écorce est utilisé comme tonique [272]. Le jus des feuilles est traditionnellement utilisé pour traiter les otites [254].

Terminalia bellirica ,
$1

Note : **

Détails : Partie(s) comestible(s) : noyaux, fruit, gomme, graines, noix, huile.

Utilisation(s)/usage(s) culinaires :

-les noyaux sont consommés en petites quantités ; ils ont un goût d'amande ;

-les fruits sont utilisés pour faire des conserves ;

-l'écorce est fermentée dans une sorte de vin.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : les noyaux, bien qu'ils sont consommés, peuvent avoir des effets toxiques ; c'est probablement les fruits qui ont un effet purgatifµ{{{0(+x)µ.(1*)

Note médicinale : ***

Tilia americana , Rusticité (résistance face au froid/gel) : {{{-15°C

$1$1

Note : ***

Détails : Partie(s) comestible(s) : fleurs, feuilles, sève, écorce.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-la fleur est utilisée comme salade et pour faire du thé.

-la sève est utilisée pour une boisson ; elle peut être réduite en sirop et en sucre ;

-l'écorce interne est consommée ;

-les jeunes feuilles sont consommées en salade ou cuites comme légume (ex. : comme potherbe dans les soupes et ragoûts) ;

-les fruits rouges sont consommés ; ils sont broyés en une pâte.(1*)


Précautions

(1*)ATTENTIONµ0(+x)µ : le thé doit être bu en petites quantitésµ{{{0(+x)µ.

Note médicinale : ***

Tsuga canadensis , Pruche
Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 2

$1

Note : *

Détails : Partie(s) comestible(s) : feuilles - thé, écorce, feuilles - huile.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-l'écorce intérieure était cuite et mangée ;

-les jeunes pousses sont utilisées pour le thé ; elles sont aussi ajoutées à la racinette (ou "root beer") et à la bière d'épinette ;

-les jeunes feuilles et les rameaux sont la source d'une huile utilisée pour aromatiser les gommes à mâcher, crèmes glacées, boissons gazeuses et les bonbons ; elles sont également mélangées avec du sirop d'érable.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ***

U

Ulmus rubra , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 3-7

$1$1

Note : **

Détails : -feuilles - crues ou cuites ; -écorce intérieure - crue ou cuite ; elle peut être séchée, moulue en poudre puis utilisée comme épaississant dans les soupes ou ajoutée aux farines de céréales lors de la fabrication du pain, etc. ; elle peut également être


Précautions

(1*)ATTENTION : des constituants de l'écorce externe sont connus pour provoquer des avortements - à éviter pendant la grossesseµ{{{5(+)µ.

Note médicinale : *****

Usages médicinaux : L'écorce d'orme glissante est un remède à base de plantes largement utilisé et est considérée comme l'un des remèdes les plus précieux dans la pratique des plantes médicinales [4]. En particulier, il s'agit d'un remède doux et efficace pour les états irrités des muqueuses de la poitrine, des tubules urinaires, de l'estomac et des intestins [254]. L'écorce interne contient de grandes quantités de slime collant qui peut être séchée en poudre ou transformée en liquide [229]. L'écorce interne est récoltée au printemps à partir du tronc principal et des branches plus grosses, elle est ensuite séchée et pulvérisée pour être utilisée selon les besoins [4]. On dit que l'écorce âgée de dix ans est la meilleure [4]. Les grades fins de poudre sont les meilleurs pour un usage interne, les grades grossiers sont mieux adaptés aux cataplasmes [238]. La plante fait également partie d'une formule nord-américaine appelée essiac qui est un traitement populaire contre le cancer. Son efficacité n'a jamais été prouvée ou réfutée de manière fiable, car aucune étude contrôlée n'a été réalisée. Les autres herbes incluses dans la formule sont Arctium lappa, Rumex acetosella et Rheum palmatum [254]. L'écorce interne est adoucissante, diurétique, émolliente, expectorante, nutritive [4, 21, 165, 213]. Il a un effet apaisant et cicatrisant sur toutes les parties du corps avec lesquelles il entre en contact [4] et est utilisé dans le traitement des maux de gorge, des indigestions, des irritations digestives, des ulcères d'estomac, etc. [222]. Il était fréquemment utilisé comme aliment qui était un tonique nutritif pour les vieux, les jeunes et les convalescents [222]. Il a également été appliqué à l'extérieur sur des plaies fraîches, des brûlures et des échaudures [222]. L'écorce a été utilisée comme antioxydant pour empêcher les graisses de rancir [222]. L'écorce entière, y compris l'écorce externe, a été utilisé comme irritant mécanique pour avorter les f?tus [238]. Son utilisation est devenue si répandue qu'elle est désormais interdite dans plusieurs pays [238].

V

Vachellia seyal , Seyal69

Note : **

Détails : Tronc (extrait {gomme} et écorce [base boissons/breuvages : tisanes]) comestible.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **

W

Warburgia salutaris , Rusticité (résistance face au froid/gel) : zone 10-12

$1

Note : **

Détails : -les feuilles sont utilisées pour aromatiser les soupes et les currys ; les feuilles ont un goût amer, brûlant et aromatique ; les feuilles sont utilisées comme thé ; -l'écorce contient du mannitol.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : ****

Usages médicinaux : L'arbre à écorce de poivre est un remède à base de plantes largement utilisé en Afrique australe. L'écorce interne a de nombreuses utilisations comme traitement contre le paludisme, le rhume, les douleurs thoraciques, la toux, la diarrhée, les douleurs musculaires, les maux d'estomac et les douleurs corporelles générales [392]. Les tiges amères et l'écorce de racine ressemblant à du poivre sont utilisées pour soigner un large éventail de maladies. Ils sont utilisés comme expectorant pour traiter le rhume. On pense que la prise orale guérit les taches dans les poumons [295]. Les tiges et l'écorce des racines sont un remède contre le paludisme [295]. En poudre et mélangés à de l'eau, on pense qu'ils guérissent les plaies dans la bouche [295]. Séchées et moulues, elles sont prises comme un tabac à priser pour dégager les sinus [295].

X

Xanthosoma helleborifolium ,
$1

Détails : Dans sa Flore phanérogamique des Antilles françaises, p. 481, le R. P. Duss, professeur au Collège de la Basse-Terre, décrit ainsi le Calalou : « On appelle Calalou un mets exquis préparé avec des feuilles du Xanthosoma hastifolium, de petits Concombres épineux (CucumisAnguria), des feuilles du Mouzambi (Gynandropsis pentaphylla), de la petite Valériane à feuilles argentées en dessous, vulgairement nommée Patagon (Boerhaavia paniculata), de la Morelle (Solanum nodiflorum),du Pourpier, de l'Oseille de France, des feuilles tendres de Patate, des jeunes fruits de Gombo,de l'Oseille de Guinée (Hibiscus sabdariffa), des Tomates et enfin du Piment. Quand on veut donner au plat encore plus de relevé, on ajoute un peu de vin

blanc, quelques clous de Girofle, un peu de muscade et d'écorce de cannelle râpé. On doit cuire le tout avec du lard, un os de jambon, du boeuf salé ou des crabes (vulgo ciriques). Le Calalou est toujours servi avec du Riz en grains ». Voir livre "Le Potager d'un curieux" (par A. Paillieux et D. Bois), pour différentes recettes de Calalou.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Z

Zanthoxylum rhetsa , Clavalier de l'inde

$1$1

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit, graines, écorce, aromatisant, feuilles.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-les graines, la peau des fruits et l'écorce sont utilisés comme aromatisant ;

-les feuilles tendres sont consommées comme légume ; les feuilles récoltées peuvent être stockées pendant 3 jours.


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Zanthoxylum simulans , Poivre du sichuan
Rusticité (résistance face au froid/gel) : -15°C

$1$1

Note : ***

Détails : Partie(s) comestible(s) : fruit, graines, écorce, aromatisant, feuilles.

Utilisation(s)/usage(s) culinaire(s) :

-le fruit est séché et grillé et utilisé comme condiment soit entier, soit broyé en poudre ; il est utilisé pour l'assaisonnement de l'huile d'arachide et pour les plats sautés ;

-feuilles cuites (ex. : comme potherbe) ? (qp*).


Précautions

néant, inconnus ou indéterminés.

Note médicinale : **




Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !